Définition du vin de fruit

On nous a tous appris que le VIN est le produit obtenu exclusivement par la fermentation alcoolique totale ou partielle, de raisins frais, foulés ou non, ou de moûts de raisins. (Définition annexe 1 R.CE 1493/1999).

Enfin, ça c’est pour ceux qui n’ont pas eu le cours complet et qui dormaient dans le fond de la classe.

Car à cette définition européenne, il faut ajouter l’annexe VII § C - 2 du R.CE 1493/1999 qui dit que : Certains pays peuvent admettre l'utilisation du mot « vin» accompagné d'un nom de fruit et sous forme de dénomination composée pour la désignation de produits obtenus à partir de la fermentation de fruits autres que le raisin. Le terme vin de coing par exemple est donc à utiliser pour qualifier un jus de coing fermenté à la manière d’un jus de raisin pour en faire un vin. Par contre, ceci exclut donc la possibilité d'utiliser des expressions telles que « vin de noix» ou « vin d'orange » pour désigner des produits obtenus par macération de noix ou d'oranges dans un mélange vin/alcool avec addition de sucre et d'épices: un tel produit, sous réserve du respect de certains paramètres analytiques, correspond réglementairement à un « apéritif à base de vin à la noix (ou à l’orange) ».

Soyez vigilants car de nombreux escrocs surfent sur la vague « vins de fruits », produits naturels et/bio, les produits de terroirs qui fleurent bon notre enfance, les recettes de grand-mère Sydonie, etc… On en a marre de voir ce genre de produits vendus sur certaines échoppes souvent à des prix injustifiés en plus.

Un vin de fruit c’est d’abord du travail, beaucoup de travail. C’est du temps aussi et surtout du savoir-faire et du bon sens. C’est aussi le respect des fruits, de la rigueur et du sérieux. Donc il n’y a pas de place aux recettes, car on ne fait de vin avec une recette.Il n’y a pas de place pour le "truc de grand-mère". Il n’y a pas place pour les macérations et décoctions en tout genre non plus !  Un vin de fruit, c’est du jus de fruit ou des fruits fermentés puis pressés que l’on élèvera ensuite avec la même philosophie que celle du (bon) vin de raisin.